Communiqué de presse

Le Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT » (FN/RBM) déposera devant le prochain Conseil municipal, qui se tiendra le vendredi 4 novembre 2016, à 16h, un « voeu » en soutien aux forces de Police et de Gendarmerie :

 

Vœu du Groupe ‟Perpignan Ensemble”

Soutien aux forces de Police et de Gendarmerie et à l’ensemble des forces garantissant la Sécurité Publique

Conseil Municipal du 4 novembre 2016

 

Monsieur le maire, mes chers collègues,

Dans notre pays, comme dans notre ville de Perpignan, les forces garantissant la sécurité des citoyens sont dans la rue pour crier leur mécontentement face aux décisions politiques et au laxisme judiciaire.

Après les 13 000 postes supprimés sous l’ère du Président SARKOZY, est venu le temps du laxisme sous l’ère HOLLANDE et TAUBIRA. Pendant plus de 30 ans, la culture de l’excuse est devenue la règle des dirigeants politiques nationaux et locaux.

Nous avons vu, dans certains rassemblements, venir se joindre à la Police Nationale, des pompiers ne supportant plus d’être victimes de caissallage et même des infirmières victimes d’agressions aux urgences des hôpitaux.

Localement nous avons vécu de tels agissements contre des bus et leurs conducteurs, contre les forces de l’ordre et les pompiers. Dans la nuit du 26 au 27 septembre, alors qu’ils agissaient pour secourir une femme, nos pompiers, puis nos policiers nationaux et municipaux étaient victimes d’une agression par une bande de la cité Diaz. Le plus violent des agresseurs était arrêté, il a 13 ans et la justice le convoquera ultérieurement.

Il est temps que l’ordre public et les règles de la République soient rétablis dans certains quartiers. Il est temps que l’on donne les moyens à nos forces de l’ordre, d’agir. Il est temps que l’on révise la définition de la légitime défense. Il est temps que la justice cesse de trouver des excuses et sanctionne. Il est temps que la peur change de camp. Il est temps que l’ordre et la paix civiles soient rétablis sur l’ensemble dupr territoire de la République Française.

Louis ALIOT (FN/ RBM), député européen, conseiller municipal et communautaire de Perpignan.

 

 

 

 

 

Vœu :

 

Considérant que depuis 2015 les forces de l’ordre doivent faire face à une charge de travail fortement accrue notamment pour prévenir et lutter contre le terrorisme.

Considérant que nous assistons depuis 10 ans à un délitement de l’autorité de l’État marquée par le renoncement à imposer des règles, à faire respecter les lois qui protègent la société et à punir les délinquants avec fermeté nécessaire.
Considérant que 13 000 postes de Police et de Gendarmerie ont été supprimés entre 2007 et 2012, que 2000 postes de Police et de Gendarmerie ont été également supprimés entre 2014 et 2012.
Considérant que les forces de l’ordre subissent des violences inadmissibles, et est en constante augmentation :
–   7 policiers et gendarmes tués en 2015 dans l’exercice de leur mission
–   20 policiers et gendarmes sont blessés chaque jour dans l’exercice de leur mission
–   l’augmentation du nombre de blessés en service parmi les policiers en 2015 et 2016

est de 14 %

 

  • suite l’attaque barbare au cocktail Molotov à Viry-Châtillon, un fonctionnaire de Police est toujours entre la vie et la mort.

 

Considérant que cette violence se débloque dans les secteurs du territoire où la loi de la République n’est plus respectée.

Considérant que l’État a le devoir de protéger les forces de l’ordre contre ceux qui les attaquent car elles sont la protection de la société et des citoyens,

il est donc indispensable de faire évoluer la définition de la légitime défense des policiers.

Le Conseil Municipal de Perpignan apporte son soutien aux policiers et exprime sa considération à l’ensemble des forces de l’ordre,

garantes de la sécurité publique.

 

Le Conseil Municipal de Perpignan demande au gouvernement de prendre les mesures nécessaires au rétablissement

de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire de la République.

 

Le Conseil Municipal de Perpignan exige une protection accrue des policiers et des gendarmes et la révision du cadre

 

de la légitime défense appliqué aux forces de l’ordre.

 

 

Fait à Perpignan

Le 27 octobre 2016

 

 

 

Groupe « Perpignan Ensemble »

Hôtel de Ville – Place de la Loge – 66 000 Perpignan

perpignanensemble.wordpress.com