Communiqué de Xavier BAUDRY, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, conseiller régional d’Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée.

 

« Soutien aux revendications des Policiers Municipaux de Perpignan 

Avec Louis ALIOT et mes collègues élus d’Opposition, nous soutenons les justes revendications de nos policiers municipaux de Perpignan, qui par ailleurs, viennent de déposer un préavis de grève pour le mardi 5 février prochain…
En effet, avec des missions de plus en plus difficiles, et régulièrement en remplacement de la Police Nationale, il est anormal que les agents perpignanais aient à subir une telle disparité salariale, en comparaison des grilles indiciaires des polices municipales de grandes villes françaises…
Par conséquent, nous demandons au maire Jean-Marc PUJOL, que la prime « IAT »(indemnité administrative et technique) perçue par nos policiers municipaux soit portée à « 8 points », que leurs heures supplémentaires soient payées (ou récupérées, au choix de l’agent), et que leur soit attribuée également une prime dite « d’insalubrité » (comme en vigueur dans de nombreuses villes).
Visiblement, suite à la réunion de ce jour entre Chantal BRUZY, adjointe à la Sécurité de la Ville, et les syndicats, il semblerait que n’ait accordé qu’un seul point d’indice supplémentaire pour la prime « IAT »… Et que la seule réponse concrète, qui aurait été apportée aux revendications des représentants syndicaux par l’exécutif municipal, soit le reproche de « faire le jeu du Rassemblement National ». Dont acte ».