Jacques Cresta (PS), député et vice-président du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, qui intervenait en qualité  de Délégué régional du CNFPT, se félicite « de l’initiative prise par le préfet des Pyrénées-Orientales, René Bidal, qui a réuni, pour la première fois ce matin dans les salons de la préfecture à Perpignan, le premier comité opérationnel de suivi des Emplois d’Avenir ».

Cette réunion technique permet de faire régulièrement un point sur la mise en action d’un des engagements forts du gouvernement socialiste dans sa bataille pour l’emploi, engagée dès la prise de fonction de François Hollande.

Les Emplois d’Avenir, au nombre de 816 pour notre département, ont pour objectif, comme le rappelait Jacques Cresta de permettre à des jeunes d’acquérir une première expérience professionnelle qualifiante d’une durée de trois ans leur permettant d’acquérir un savoir-faire et un savoir être.

Lors de cette réunion, sous la direction du préfet, en présence d’élus et des services du Conseil général’66, de la MLJ (Mission Locale Jeune), du Pôle Emploi, de Cap Emploi, du Centre national de la Fonction Publique Territoriale, de la DIRECTTE, ont été évoquées les différentes phases de mise en place de l’ingénierie touchant à ces emplois, notamment les types de formations proposées,  leur localisation au plus proche du public formé,  le parcours qualifiant, le coût …

Le préfet a particulièrement insisté sur la nécessité de faire œuvre de pédagogie auprès des collectivités publiques et des associations afin de leur présenter en toute transparence le dispositif.

Le Conseil général’66 a marqué sa volonté d’initier des rencontres avec l’ensemble des communes et des intercommunalités afin de prêcher cette bonne parole.

Il a été convenu que cette réunion technique se tiendrait tous les quinze jours en préfecture.