Unitat Catalana (UC) nous communique avec prière d’insérer :
« UC tient d’abord à féliciter les écossais pour ce moment de démocratie mais aussi le Royaume-Uni qui, par la voie de son représentant, vient de dire qu’il n’aurait pas été juste d’empêcher les écossais de tenir un référendum alors qu’ils ont élu un parti indépendantiste. Le SNP (Scotish National Party) est membre du même parti européen que Unitat Catalana : l’EFA (European Free Alliance). Un grand nombre de nos représentants européens et catalans s’étaient rendus sur les lieux et les premières paroles d’Alex Salmond -premier ministre écossais- pour réaffirmer son amitié et sa solidarité envers nous, rappelle combien nos mouvements sont ouverts, européistes, progressistes et surtout démocrates.
Lors de la campagne du No, le Royaume Uni s’est engagé à une plus grande autonomie pour l’Ecosse et David Cameron vient de réaffirmer sa volonté non seulement de leur donner une vraie autogestion mais aussi aux autres Nations que sont le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Il a ajouté que c’était une chance de pouvoir régler ce moment historique de manière pacifique et calme. Avec une participation d’environ 85%, c’est une leçon envoyée à l’Espagne qui, rappelons-le, refuse le référendum catalan.
Le Premier Ministre britanique, en reconnaissant les peuples qui composent le Royaume Uni et en explicitant l’utilité de la consultation référendaire, donne une grande leçon de démocratie en Europe et plus particulièrement à la France et à l’Espagne, deux Etats qui refusent d’une part de reconnaitre l’existence des peuples sur leur territoire et d’autre part de les consulter, que ce soit pour l’indépendance ou pour le redécoupage des régions que nous allons subir.
Unitat Catalana félicite donc ses amis du SNP, dont Alex Salmond, que Brice Lafontaine a eu au téléphone ce matin même, mais aussi le Royaume Uni et David Cameron pour cet exemple de démocratie et de respect des peuples ».