Selon des proches, Jean-Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan, pourrait annoncer très prochainement sa candidature à sa propre succession à la tête de la mairie de Perpignan dans la perspective des élections municipales de mars 2014.

Dans le même temps, on a appris qu’hier soir plusieurs élus du conseil municipal de la Ville de Perpignan, restés fidèles à Jean-Paul Alduy (Parti radical), président de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération l’agglo PMCA) et 1er adjoint de Perpignan, se seraient retrouvés dans le centre ville, aux environs de 19h 30, juste avant de se rendre au Campo Santo pour la dernière soirée de projection officielle dans le cadre du festival international du photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image… Objectif de cette rencontre : la création d’une association politico-économique avec à sa tête un certain… Romain Grau.

Conseiller communautaire de PMCA en charge de la Délégation économique, Romain Grau a été le suppléant malheureux du député Daniel Mach (UMP) aux dernières élections législatives, juin 2012, qui ont vu le socialiste Jacques Cresta écraser (électoralement s’entend) le maire de Pollestres.

Pour nombre d’observateurs de la politique locale et commentateurs, Romain Grau serait la carte maîtresse des « Alduyistes » pour relever le défi des municipales de 2014.

C’est la création d’ailleurs de cette association qui aurait précipité les choses dans l’entourage de Jean-Marc Pujol et finit de convaincre ce dernier de se déclarer au plus tôt… Dans le cadre d’une conférence de presse, en présence de son 1er adjoint et ancien sénateur, Jean-Paul Alduy, assure-t-on. Histoire, surtout, de démontrer publiquement « Qu’il n’y a aucune brouille entre les deux hommes »… Vous le croyez, vous, ça ?