Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, conseiller régional, communique :

« Je souhaite apporter tout mon soutien à l’humoriste Mathieu Madénian, qui suite à la pression minoritaire des élus frontistes de la Ville de Saint-Raphaël dans le Var, ont obtenu du député-maire UMP, Monsieur Ginesta, sa déprogrammation du festival d’humour de la ville prévu en septembre.

Cette décision a été motivée selon le représentant frontiste par le fait que l’humoriste  « le 26 septembre 2011 sur un plateau de télévision, et ce de manière tout à fait sérieuse et hors sketch, a traité de fils de p… les électeurs du Front national. Soit à l’époque 6 millions de Françaises et de Français. Il a été condamné par un tribunal mais n’a, à ce jour, toujours pas présenté d’excuses publiques… ». Cette décision du maire UMP a été saluée par le maire FN de Fréjus.

Une nouvelle fois le Front National se dévoile sous son vrai visage, après la posture de Maître Louis Aliot lors de l’interdiction du spectacle de Dieudonné sur Perpignan : « La liberté d’expression est un droit fondamental, même si ce qui est dit ne plait pas, déplaît et même blesse »

Voilà donc la réalité du Front National entre les discours pré-électoraux et les actes une fois élu : augmentation des indemnités d’élus, suppression de la gratuité pour les cantines scolaires, interdiction à un humoriste de se produire sur scène.

Et que dire de la porosité intellectuelle et idéologique entre le FN et l’UMP ».