« Non, nous ne sommes pas d’extrême-droite mais désireux que les deniers publics ne servent pas à financer des opérations politiques ou politiciennes.

Nous avons voté contre les subventions municipales attribuées à une association politique. Point à la ligne. Et dans le cas précis de LGBT’66, nos amis qui en étaient adhérents, ont été chassés du bureau départemental pour des raisons politiques.

Voilà la réalité ! D’autres associations méritent d’être aidées pour leurs activités sans tomber dans la politique politicienne.

Donc je répète, nous ne sommes pas d’extrême-droite, mais l’information est bien souvent d’une extrême bêtise manipulatrice ! ».

 

Louis ALIOT

Député de la 2ème circonscription des P-O,

conseiller municipal et communautaire de Perpignan.