Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O et vice-président du Conseil

Jacques Cresta (PS), député des P-O et vice-président de la Région Languedoc-Roussillon.

pris immédiatement contact avec la direction nationale de la compagnie aérienne Air France afin de connaître sa position sur la situation de cette ligne. Les responsables d’Air France m’ont indiqué que « ce sont là des propos fantaisistes ; il n’y a pas de fermeture à l’ordre du jour ! ». La direction d’Air France a rajouté que « devant la multitude de rumeurs, dont s’est fait l’écho notamment Le Figaro, concernant la fermeture d’autres liaisons en province, elle tiendrait une conférence de presse le 26 janvier prochain« …

Par ailleurs, Jacques Cresta a saisi le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, concernant l’avenir de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes tant face à la position de l’Union européenne sur l’interdiction de subventionner les aéroports ayant moins de 1 million de passagers par an, mais également pour le sensibiliser sur l’intérêt que représente cette infrastructure pour le développement de notre territoire… « se trouvant être au même niveau que celui de Clermont-Ferrand/ Auvergne. Ce dernier ayant un nombre de passagers similaire à celui de Perpignan, s’est vu dernièrement  attribué par Air France une de ses destinations à des prix « low cost » (…). ».

Le député souhaite que dans le cadre du développement de cette offre, courant 2013, l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes puisse à son tour bénéficier de prix attractifs sur de nouvelles destinations.

Plus que simplement sauver cette ligne, insiste Jacques Cresta, « il s’agit, aux côtés de la Région Languedoc-Roussillon et des acteurs économiques, de la développer, de renforcer son positionnement géo-stratégique (…) ».

Tout en étant préoccupé par la situation économique du département, et en particulier celle de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes, Jacques Cresta, en sa qualité de membre de la commission nationale des Affaires étrangères, se dit « également très inquiet par les événements qui sont en cours au Mali ».