Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O et vice-président de la Région L-R, était reçu hier après-midi, au sein des nouveaux locaux de l’Union Professionnelle Artisanale (UPA), par les représentants du Grenat de Perpignan (Gilles Desaphy, Laurent Fonquernie, Yves Nicolas et Damien Ribeiro) « afin de faire le point sur l’avancée du dossier de labélisation de ce symbole du Pays catalan ».

En effet, on se souvient que le député perpignanais était déjà intervenu en direction de la ministre de l’Artisanat, Sylvia Pinel, « afin que la loi visant à protéger par une Indication Géographique certains produits de notre patrimoine nationale, comme le couteau Laguiole, la porcelaine de Limoges… permette au Grenat de Perpignan de pouvoir être éligible ».

A l’occasion de plusieurs réunions de travail au ministère, Jacques Cresta a obtenu que les critères de sélection permettent au Grenat de Perpignan de concourir et d’être à terme retenu.

Selon l’entourage du député, « cette réunion d’étape avec les professionnels a permis de faire le point sur l’état d’avancement de ce projet dans l’attente de la publication du décret d’application. Les participants ont pu évoquer l’importance sentimentale, culturelle et économique que représentait ce bijou et évoquer des actions à mener à terme pour en développer la commercialisation et en faire un ambassadeur de notre territoire ».

Des demandes spécifiques ont été formulées et Jacques Cresta apportera toute son attention et son soutien à la reconnaissance puis au développement du Grenat de Perpignan.