Ce lundi 2 juin 2014, à la mi-journée, les élus de l’UMP’66 se retrouvaient au siège de leur fédération départementale, avenue Charles-de-Gaulle à Perpignan, sous la présidence de leur patron, François Calvet, sénateur-maire de Le Soler et 1er vice-président de l’Agglo de Perpignan (PMCA).

Parmi les présents : Fernand Siré, député, ancien maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque. Celui-ci a quitté la réunion lorsque Alain Ferrand, maire de Le Barcarès, a fait son entrée. Le premier impute au second « l’entière responsabilité de la défaite de l’UMP aux élections municipales sur Saint-Laurent »… En claquant la porte, Fernand Siré aurait lâché selon un élu de la Côte : « Je suis étonné que Ferrand soit encore là. Il devrait être exclu de l’UMP !… ».