On croyait avoir tout vu… Hier en séance publique du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, « la présidente MALHERBE a annoncé l’attribution de 5 000€ à l’association de Renée SOUM qui a porté un recours contre le nom de la Région devant le Conseil d’État (…) », rapporte le journal local L’Indépendant, en page 5 de son édition datée de ce mardi 11 octobre 2016.
Rappelons que la fusion des anciennes régions administratives Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées a donné naissance à une nouvelle grande région baptisée très officiellement, et à l’issue d’un référendum sur Internet : « OCCITANIE/ Pyrénées-Méditerranée ».
La décision annoncée et portée par la sénatrice-présidente socialiste du Département, Hermeline MALHERBE, contre la députée-présidente socialiste de la Région, Carole DELGA, peut déjà apparaître comme « surprenante », pour le moins, mais elle pose avant tout un problème d’éthique concernant l’utilisation de l’argent public à des fins politiques, voire politiciennes… Attention à ne pas créer là un dangereux précédent ! L’Histoire nous le dira rapidement.