Communiqué du Collectif Jeunes Révoltés

« En tant que représentant du Collectif Jeunes Révoltés (CJR) et participant à l’intersyndicale pour le retrait du projet de loi dite du « Travail », nous étions (Kévin COURTOIS et Bruno MAZEL) à la réunion de rencontre avec le député PS Jacques CRESTA. Nous avons insisté sur l’aspect technique de la loi, que cela soit sur la question de la hiérarchie des normes, la question des chômeurs, ou de manière plus générale sur la question de l’avenir proposé aux jeunes.

Force est de constater que M. CRESTA aime le café.

Suite à nos inquiétudes et questionnements sur le projet de loi, il nous a répondu qu’il serait plus opportun de boire un café pour pouvoir en parler plus longuement.

Une façon de fuir le débat ? ».