Communiqué du collectif franco-algérien’66 :

 

« Ils ont des millions, on est des millions

 

Le pouvoir a mis un genou à terre si on en croit les dernières défections autour du président BOUTEKLIKA. La mobilisation populaire et pacifiste du peuple algérien a obligé le général SALAH à demander la procédure de destitution du président pour raison de santé en invoquant l’article 102. Pour les Algériens, il s’agit d’une autre manœuvre du pouvoir pour permettre de gagner du temps afin que le système actuel puisse s’organiser afin de trouver un autre homme providentiel pour le clan actuel.
L’Algérie est aujourd’hui encore aux mains de ce clan mafieux. Les hommes du clan de BOUTEFLIKA tiennent encore les manettes politiques et économiques du pays.
Les Algériennes et Algériens ont un mot d’ordre simple « pouvoir dégage ».
Le peuple ne souhaite pas le KO. Nous souhaitons la mort du régime mais pas la mort de l’Etat. Les Algériens sont attachés à la paix. Le peuple à travers ses mobilisations massives souhaite décider de son avenir, l instauration d’une véritable démocratie et non d’une façade démocratique qui servirait un système moribond. La liberté pour la presse, pour les femmes algériennes, la liberté de pouvoir entreprendre et vivre dans son propre pays.
Un souffle de liberté qu’aucune balle ne saura arrêter. À travers notre Collectif, nous maintiendrons la pression tant que ce régime se maintiendra au pouvoir. « Ils ont des millions, on est des millions ».
Le collectif franco-algérien’66 appelle l’ensemble de la communauté algérienne à venir au 5ème rassemblement qui aura lieu ce dimanche 31 mars 2019, à 15h, place République à Perpignan ».
Farid MELLAL
Collectif franco-algérien’66