Les treize conseillers municipaux du groupe de droite, « Perpignan Pour Vous »*, qui siègent au conseil municipal dans l’Opposition, emmenée par l’ancien maire Jean-Marc Pujol (LR/ Les Républicains), viennent d’adresser un courrier (lien ci-dessous) à Louis Aliot, maire (Rassemblement National/ RN), pour le titiller à propos du nouveau blason-logo sur l’identité de la Ville.

Le moins qu’on puisse dire, écrire, sur le contenu de cette missive, c’est qu’il est hallucinant, surréaliste, affligeant, consternant… Chacun connait l’aphorisme : « La culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié », comme dirait l’Altre. Ah, la Culture, cet espèce de nuage intellectuel, de commodité, dans lequel se drapent certains politiciens à coups de réminiscences approximatives, douteuses (et douloureuses pour notre Esprit).

De la part de quelques uns des cosignataires de cette lettre, on pourrait s’attendre à davantage de hauteur, eh bien non, ces auteurs-là, par l’éclairage du sujet qu’ils ont, visiblement, nous plongent dans le pire des scenarii écrits pour une vulgaire émission de téléréalité. Peut-être est-ce d’ailleurs là leur seul (et unique) avenir, peut-être ?…

Au lieu de se souvenir des principaux griefs que leur ont reproché les Perpignanaises et les Perpignanais en leur footant (sic) un coup de pied au cul électoral, lors des derniers Municipales, pour les déLoger de la mairie, les rescapés de l’ère alduyiste Génération Loana préfèrent bécoter sur le sexe des anges… Incroyable !

Et dirent que les signataires* de ce courrier osent se vanter : « Cette lettre ouverte a été adressée auprès de tous nos relais d’opinion (…) ». Véridique ! La consternante histoire de « la droite la plus bête du monde » écrit ici, localement, un énième chapitre.

François**, dépêche-toi de leur donner des cours du soir. Vite ! Sinon, Jeannot*** ne risque pas d’être élu président du Département66 à l’issue des prochaines élections départementales.

 

L.M.

 

 

CourrierLA

 

*Liste des membres signataires : Jean-Marc Pujol, Chantal Bruzi, Pierre Parrat, Joëlle Anglade, Yves Guizard, Laurence Martin, Bruno Nougayrede, Chantal Gombert, Jean Csasagran, Fatima Dahine, Philippe Capsie, Christine Gavalda Moulenat, Jean-Luc Antoniazzi.

**François Calvet (LR), sénateur des P-O, seul survivant de la droite républicaine depuis trois décennies…

***Jean Sol (LR), sénateur des P-O, qui conduira la liste de droite (LR et affiliés) aux élections départementales dans les P-O au mois de juin.