Hier, soir, rue du Rivage à Perpignan, siège de la fédération catalane du Parti socialiste (PS), Ségolène Neuville, 1ère secrétaire fédérale, secrétaire d’Etat en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, réunissait les secrétaires des sections locales PS du département des Pyrénées-Orientales. Une soixantaine de responsables socialistes des P-O était donc concernée, environ la moitié était présente. Parmi les absences remarquées : celles de la présidente du Conseil départemental et sénatrice des P-O, Hermeline Malherbe, et de son époux, Vincent (lequel siège également dans les instances fédérales du PS).

Parmi les décisions prises : désormais, lors de la traditionnelle Fête départementale de la Rose – Qui aura lieu cette année encore à Millas, le samedi 12 septembre 2015 – une rose sera aussi offerte aux hommes et pas uniquement aux femmes.

Les lois Macron et NOTre ont également été abordées par les responsables des sections locales, l’un d’entre eux regrettant notamment « Qu’on ne parle plus assez de politique au sein de la fédération, alors qu’il y aurait des débats très intéressants à mener autour de l’action gouvernementale…« .

Ségolène Neuville, en guise de réponse ?, a annoncé qu’elle reprenait en main toute la communication de la fédération, que désormais tout communiqué passerait entre ses mains, qu’elle soit présente de par ses fonctions ministérielles et électives sur le sol catalan ou à Paris, interdisant à l’avenir aux sections locales de communiquer plus ou moins directement dans les média, et ceci quels qu’ils soient…