La casse de l’Ecole de la République par le ministre Blanquer au cœur de la campagne de LFI/ UP

 

Francis Daspe organisait une conférence de presse ce mercredi à Perpignan pour présenter son dernier livre sur l’éducation intitulé « Blanquer à l’assaut de l’école de la République. Chronique militante d’une casse et d’un casse. » (Eric Jamet éditeur, décembre 2021). Il s’agissait également d’évoquer l’inscription des questions d’éducation dans la campagne de la présidentielle dans les Pyrénées-Orientales. Francis Daspe a été responsable de la Commission nationale éducation du Parti de Gauche depuis sa mise en place en 2009, et il est impliqué dans La France Insoumise depuis sa création en 2016.
Cet ouvrage se présente comme une chronique militante d’un quinquennat d’airain en ce qui concerne l’école. « L’œuvre du ministre Jean-Michel Blanquer peut se définir comme une casse, dans l’idée d’exprimer une destruction et un démantèlement méthodiques. C’est également un casse, dans le sens de l’exécution d’un plan concerté perpétré par une Macronie décomplexée. L’école de la République a bien été confrontée à un assaut en bonne et due forme », expliquait Francis Daspe.

Pour l’auteur, l’école s’inscrit, sans s’en extérioriser, dans un projet de société. « Celui de la Macronie, porté au cours du quinquennat par Jean-Michel Blanquer, s’oppose frontalement à une école de la République digne de ses missions d’égalité et d’émancipation », poursuivait-il.
Le livre vise à faire émerger une alternative solide, s’inscrivant donc pleinement dans la séquence politique qui s’ouvre, celle de la campagne présidentielle de 2022. Il s’inscrit dans le prolongement des deux livres précédents sur l’éducation écrits par l’auteur, « L’école du peuple. Pour l’égalité et l’émancipation » (éditions Bruno Leprince, 2012), « Manifeste pour l’Ecole de la 6° République » (éditions du Croquant, 2016).
A cet effet, des réunions publiques seront organisées dans les Pyrénées-Orientales sur le thème « L’Ecole du peuple. Pour l’égalité et l’émancipation ».

D’ores et déjà, sont prévues des réunions jeudi 13 janvier à Thuir, mardi 18 janvier à Prades, mercredi 26 janvier à Elne, mercredi 2 février à Perpignan, mardi 8 février à Saint-Cyprien, lundi 7 mars à Céret. La séquence se poursuivra le reste du mois de mars et ce jusqu’au premier tour de la présidentielle le 10 avril, notamment en Cerdagne.
Ce cycle de réunions publiques mettant au cœur de la campagne les questions d’éducation entre en résonance avec une tribune signé par de nombreux acteurs de l’éducation appelant à voter en 2022 pour Jean-Luc Mélenchon afin de « reconstruire le service public de l’éducation ». Appel qui peut être signé au lien suivant :

Tribune – Reconstruire le service public de l’éducation

 

Francis Daspe.