De source généralement bien informée – mais non autorisée – les jeunes (dont une part conséquence de mineurs) clandestins en provenance d’Algérie n’auraient jamais été aussi nombreux à venir se réfugier à Perpignan.

En effet, depuis quelques mois, l’afflux de ces migrants illégaux serait particulièrement important. La crise politique et économique qui secoue actuellement violemment et durablement l’Algérie ne serait pas étrangère à cette situation qui s’aggrave jour après jour. Selon un observateur local membre d’une association caritative « le contexte devrait sérieusement s’amplifier dans les mois qui viennent, justement à cause du contexte social qui se détériore à la vitesse grand V en Algérie ».

Mais pourquoi ce choix de venir à Perpignan, de s’y installer ?

Ces jeunes migrants clandestins algériens rejoindraient des réseaux locaux de type mafieux influents dans le trafic de cigarettes entre la Principauté d’Andorre et la façade méditerranéenne, via Perpignan qui en constituerait la plate-forme essentielle, en servant de mules. C’est ainsi qu’ils subsisteraient.