Dans les colonnes de l’hebdomadaire roussillonnais Le Petit Journal, Jean-Paul Alduy – ancien maire UMP puis UDI de Perpignan, ose dire « Que le maire de Perpignan doit l’être à temps complet (…) ».

Réaction de l’un de ses anciens compagnons de route tombé depuis en disgrâce : « A bientôt 75 ans (le 7 mai prochain), Jean-Paul Alduy aurait-il déjà oublié qu’il fut, en même temps : maire de Perpignan, président de l’Agglo (PMCA), sénateur des P-O, président de l’ANRU… et on ne nous dit pas tout ! ».

Déjà, en 1993, lors qu’il fut élu pour la première fois maire de Perpignan, il était déjà – et entre autre – conseiller général du canton Perpignan I (Haut-Vernet), ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées… et on ne nous dit pas tout !