Suite à l’article paru hier sur le site ouillade.eu, « Députés Marocains (…) », Jean-Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan communique :

 

« Monsieur Aliot m’accuse de recevoir des « islamistes marocains » alors que j’ai répondu à l’invitation de l’Union des Marocains de Perpignan qui avait invité deux députés pour débattre de la situation des résidents marocains en France et à Perpignan.

L’amalgame pourrait prêter à sourire quant on sait comment Monsieur Le Pen, lors de sa campagne, a soutenu en Iraq la dictature de Saddam Hussein.

J’invite aussi Monsieur Aliot à relire l’interview donnée par sa compagne, Marine Le Pen, dans la revue marocaine Challenge, où elle rappelait les liens amicaux de son père avec le roi Hassan II et son respect pour le peuple marocain et les réformes en cours.

Non monsieur Aliot pour moi les députés élus par le peuple sont légitimes que ce soit au Maroc ou en France ».