Jean-Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan, communique :

« Durant l’été j’ai saisi l’ensemble des parlementaires du département concernant la sécurité des personnes et des biens à Perpignan, cela doit être plus que jamais la priorité de notre action.

Je suis surpris de constater que les élus socialistes, comme d’ailleurs c’est souvent le cas, veulent toujours déplacer leurs responsabilités et se protéger derrière l’héritage ou le passé en oubliant qu’ils sont aujourd’hui aux responsabilités.

Dans leurs réponses, ils rappellent l’action du précédent gouvernement comme si on pouvait, en la matière, ne se satisfaire que de cela.

Certes, il n’est pas possible d’obtenir des résultats en quelques mois, et ce n’est d’ailleurs pas mon propos. Mais quand même de n’avoir pas veillé à ce que Perpignan soit retenue et inscrite dans la liste des villes placées en zones prioritaires devient leur responsabilité. Je pense qu’ils ne se sont pas occupés de ce dossier qui a été traité durant l’été, car je ne peux pas croire qu’ils ne sont pas déjà écoutés par leur majorité. Je ne peux pas croire non plus que la sécurité des Perpignanais ne les préoccupe pas autant qu’à moi.

Perpignan a pris la mesure du problème en augmentant le nombre de policiers municipaux (30 de plus sur 2 ans), celui des caméras de vidéo-surveillance, elle ne peut tout faire seule et il est nécessaire que l’Etat l’accompagne, comme cela l’a été dans le passé.

C’est une action au quotidien afin que la ville soit plus sécurisée et donc plus agréable à vivre.

Vouloir faire reproche au passé est peut-être un argument mais sûrement pas celui qu’attendent les Perpignanais qui veulent que tous les élus se mobilisent, dans les fonctions et les responsabilités qui sont les leurs, pour répondre à leurs légitimes attentes.

Je ne doute pas que leur soutien à la politique gouvernementale, permettra d’obtenir, comme je l’ai demandé, des renforts et une présence sur le terrain qui complète celle que nous avons à Perpignan.

Je vais prochainement organiser des réunions sur le thème de la sécurité avec tous les acteurs et nos élus se rendront compte des demandes fortes de la population et que la ville a besoin du soutien de l’Etat et de l’action motivée des parlementaires.

Je ne doute pas que chacun aura à coeur de participer à ces réunions qui vont nous permettre de trouver ensemble des solutions ».