Jacques Font

Jacques Font, président de l’UPE’66 (l’Union Pour les Entreprises des Pyrénées-Orientales) – Qui ne masque plus (en privé) ses ambitions pour s’installer la prochaine fois dans le fauteuil de président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Perpignan et des P-O… – aurait-il quelque chose à cacher ? Ou tout simplement à se reprocher ?…

L’homme, en sa qualité de président de l’UPE’66 – et pourtant d’après nos sources sans en avoir informé son conseil d’administration – a déclenché une enquête judiciaire contre le site Ouillade.eu à la suite de la publication, le 16 mars dernier, dans ses colonnes, de… l’ordre du jour justement d’un conseil d’administration de l’UPE’66 ! Qu’y a t’il de si étrange dans notre démarche ? Quels idéaux despotiques et absolutistes aurait-on malgré nous fait émerger dans l’opinion publique en publiant l’ordre du jour d’un conseil d’administration de l’UPE’66 ? Bizarre-bizarre, comme c’est bizarre, vous avez dit bizarre ?

Tout ça pour ça ?, a-t-on envie de l’interpeller.

Car l’ordre du jour en question ne révèle aucun secret d’état, ou de gestion.

Mais alors, quelles et où seraient les atteintes graves soulevées par Ouillade.eu en publiant cet ordre du jour ? Fallait-il y débusquer un secret maçonnique entre les lignes ? L’UPE’66 fonctionnerait-elle selon des rites particuliers, selon une fraternité initiatique faite de mystères ?… Selon les gendarmes de la brigade territoriale d’Argelès-sur-Mer, auxquels a été confiée l’enquête sur le fonctionnement de la rédaction du blog, « Jacques Font veut connaître la source d’information qui alimente Ouillade.eu (…) ». Ce n’est pas bien de vouloir dénoncer les petits copains, en exerçant de telles pressions…

Jacques Font veut savoir « Qui a donné l’info ? » (Qui n’a rien d’un scoop quand on déroule son contenu). Tout simplement. Il suffisait que le président de l’UPE’66 nous contacte pour nous poser la question directement. Et nous lui aurions répondu ce qu’il sait déjà : à savoir que dans son conseil d’administration – à part lui visiblement – Ouillade.eu n’a que des Amis, de vieilles connaissances, des gens bien. La plupart d’entre eux – à commencer par les services de son Administration de l’UPE’66 – nous informent régulièrement, dans un climat convivial et transparent (du moins que l’on pensait être ainsi jusqu’à présent), des rendez-vous professionnels de l’UPE’66, et donc logiquement de son fonctionnement par le biais des réunions de son conseil d’administration, par exemple.

De l’avis de certains de ses proches, et des enquêteurs, la démarche de Jacques Font « est incompréhensible » et, surtout, « constitue une grande et inquiétante première dans l’expression de la Blogsphère locale (…) ».

Dans quels buts Jacques Font a-t-il entamé cette partie de bras-de-fer ? Que cachent véritablement ses intentions ? D’autant que, rappelons-le avec insistance, rien, rien, n’interdit la publication dans l’opinion publique d’un quelconque ordre du jour d’une quelconque collectivité. Alors ?…

Le président de l’UPE’66 paraît peu rassurant et pas rassuré dans l’exercice de sa fonction. Aurait-il des « choses » à cacher, à mettre provisoirement sous le coude, et que Ouillade.eu aurait révélé dans d’autres circonstances rédactionnelles ? Car l’ambition affichée est bien de nous faire taire. Bref, Jacques Font n’assure plus du tout !