En mai dernier, Me Jacqueline Amiel-Donat (PS), conseillère municipale d’opposition (Groupe Nouvelle union avec la gauche), avait pris l’initiative d’interroger les habitants du quartier du Moulin-à-Vent sur le projet de rénovation des parc des sports avec, notamment, la question de la création de résidences privées (sur dix hectares), donnant directement sur ledit parc qui, lui, est rénové sur l’argent public.

Cette question avait été posée à Jean-Michel Mérieux, par Me Jacqueline Amiel-Donat.

En juin, beaucoup de personnes ont répondu à Me Amiel-Donat être « contre la privatisation d’une quelconque manière », ce qui a permis à l’élue du Groupe Nouvelle union avec la gauche de revenir en force au conseil municipal du 28 juin 2012 « Qui devait préciser le projet, ce que Jean-Marc Pujol, le maire, m’avait promis en décembre (…). Voilà ! Donc, abandon de toute idée de privatisation : la rénovation du parc des sports sera une réalisation municipale pour tous et sans bénéfice privatisé ! (…) ».

En tractant hier matin sur le quartier du Moulin-à-Vent et à l’entrée du parc des sports, Me Jacqueline Amiel-Donat a voulu montrer aux habitants « Que notre mobilisation avait été utile en leur donnant un extrait  du procès-verbal du 28 juin dans lequel le maire (Ndlr. Jean-Marc Pujol) reconnait « Qu’effectivement ils – le Groupe majoritaire –  avait pensé à privatiser mais y avait renoncé (…). Bel exemple de notre rôle d’opposition pour l’équipe que je dirige (…), bel exemple de mobilisation citoyenne (et en douceur), bel exemple aussi – je dois le reconnaître – de la faculté de Jean-Marc Pujol d’écouter l’Opposition (…) ».

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez le contenu de ce tract et…

tract Parc des Sports