Me Jacqueline Amiel-Donat (PS), tête de liste « Nouvelle Union avec la gauche » à Perpignan.

Me Jacqueline Amiel-Donat (PS), tête de liste « Nouvelle Union avec la gauche », communique :

« Que le PCF’66 et Nicole Gaspon (toujours membre du groupe municipal) aient réagi violemment à mon encontre pour un problème PS de violation de l’engagement de non-cumul de mandats, est surprenant. Je n’ai rien dit d’autre que ce qu’ils précisent  eux-mêmes, à savoir que notre Groupe municipal Nouvelle Union avec la gauche travaille collectivement et en rassemblant au-delà des partis de gauche qui en sont membres.

Je leur laisse la responsabilité de la distinction qu’ils opèrent entre le travail municipal  que nous effectuons ensemble, et la préparation de la future liste municipale qui passerait nécessairement (selon eux) par des accords départementaux qui nieraient le travail en cours et résulteraient de négociations seulement partisanes.

Pour ma part, naïvement, je pense que c’est par le travail que nous pourrons convaincre les habitants de cette ville qu’un changement est réalisable. Il ne suffira pas de le dire, mais bien de le faire.

Et nous, par notre travail de Groupe, nous avons commencé à le rendre possible et nous prouvons que nous sommes en capacité de faire ».

– Le Groupe municipal d’opposition de la Ville de Perpignan, intitulé « Nouvelle Union avec la gauche », domicilié 21 rue Mailly à Perpignan, est composé de : Jacqueline Amiel-Donat (PS), Frédéric Gonano (PS), Martine Ruiz (PS), Agnès Carayol (PS), Olivier Amiel (MRC), Robert Folcher (MRC), Nicole Gaspon (PCF’66) et Anne-Marie Cubris (PRG).