Comme nous l’avions pronostiqué et comme il fallait s’ y attendre, après une semaine de tensions politiques : ça chauffe ce matin au Conseil général des Pyrénées Orientales, à Perpignan, où la session en cours vient d’être interrompue moins d’une heure après l’ouverture des travaux.
C’est Jean Rigual, président du Groupe UMP qui a demandé cette suspension de séance après « avoir été violemment pris à partie » par la présidente du Conseil général, Hermeline Malherbe (PS).
A suivre…