Communiqué de presse.

 

 

« Le public et les collectifs ont répondu présent pour reconstruire Perpignan en commun…
Dans une ambiance conviviale et détendue, les témoignages de différents porte-paroles de nombreux collectifs et associations de Perpignan se sont succédés ce jeudi 4 juillet en plein air sur la Place Rigaud devant un public attentif venu nombreux pour cette soirée à connotation politique

 

En introduction des interventions, Philippe ASSENS, président de l’association En Commun 66 a rappelé la nécessité de se fédérer afin de défendre et de développer les biens communs dans la situation d’urgence sociale, écologique et démocratique que connaît la ville de Perpignan et ses habitants.
Ainsi, après une intervention des militants activistes pour le climat de l’organisation ANV-COP21 venus déposer le portrait d’Emmanuel MACRON décroché dans une mairie du département pour dénoncer l’inaction climatique actuelle, plusieurs collectifs ont pris la parole : comité de défense du train primeur, collectif stop au glyphosate, Alternatba 66, Collectif stop à l’usine de bitume dans Perpignan, Signons pour le Référendum d’initiative Populaire contre la privatisation des aéroports de Paris, Collectif des chômeurs et précaires de la CGT, Association de défense du patrimoine, Collectif citoyen Nou.s Perpignan, Gilets jaunes de Perpignan et du 66… Puis le débat s’est engagé avec des interventions revendicatives des habitants du quarter : artisan, commerçant, retraité, jeune demandeur d’emploi…
Enfin, la projection gratuite du film documentaire « j’veux du soleil » sur l’ancienne bourse du travail de Perpignan, a clôturé cette soirée devant un public diversifié profitant pour l’occasion des terrasses des nombreux cafés et établissement de la Place Rigaud. Une formule populaire certainement à renouveler, plusieurs rendez-vous ont été donnés ».