Nous apprenons qu’au Conseil de surveillance du centre hospitalier de Perpignan, l’ancienne élue dans l’équipe de l’ex-maire Jean-Marc Pujol (LR/ Les Républicains) à la Ville de Perpignan, Brigitte Puiggali, qui a perdu les récentes élections municipales devant les Perpignanais.e.s, a quand même été élue présidente dudit Conseil de Surveillance par 9 voix contre à peine 3 à la représentante du nouveau maire de Perpignan, Louis Aliot

A noter que dans cette élection : sans surprise les membres de la communauté Urbaine de Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM) désormais présidée par le maire de Saint-Estève, Robert Vila, ont voté contre la représentante du maire de Perpignan… cela promet pour les futures nominations et installations au sein des diverses structures et institutions représentatives ! Réaction d’un élu de la Ville de Perpignan : « ces loosers-là ne respectent même pas le choix des électrices et des électeurs perpignanais.e.s ! Ils s’assoient sur le vote des Perpignanais.e.s. Cela nous donne une idée de leur conception de la Démocratie et de la République. Minable ! ».