Communiqué du Groupe « Perpignan Ensemble » (Rassemblement National) :

 

« Gestion par Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) des «bacs enterrés» : Perpignan donne des images de ville du « Tiers-Monde », en plein Festival de Visa pour l’Image ! »

 

Malgré nos alertes et sollicitations pressantes le maire-président de Perpignan, Jean-Marc PUJOL, n’a visiblement pas pris la mesure des problèmes importants de salubrité générés par les implantations de type « bacs enterrés », qui se sont considérablement accentués ces dernières semaines, laissant par là-même notre ville donner des images de « Tiers-Monde » en plein festival international du photojournalisme  « VISA pour l’Image-Perpignan ».

En effet, là où ils sont implantés, ces dispositifs de « bacs enterrés » deviennent de véritables petites déchèteries à « ciel ouvert », et ce un peu partout en ville, et notamment dans les secteurs très fréquentés.

Dans cette affaire, il y a lieu de dénoncer l’enchevêtrement des compétences : la collecte des ordures via ce type d’équipements, est délégué par Perpignan Méditerranée Métropole à une entreprise privée, l’entretien des sites est assuré par les agents de PMM, et enfin le ramassage des ordures déposées hors de ces containers (lorsque ceux-ci sont pleins notamment) est effectué par les services municipaux du service Propreté !
Dépendant donc, de trois services différents, le coût total de la collecte des déchets via ce système (déjà plus coûteux à la base, voir le rapport annuel « Gestion des Déchets » de PMM) devient exorbitant !
Une réorganisation urgente s’impose, il est intolérable à la vue de la fiscalité locale en constante augmentation, que les Perpignanaises et Perpignanais aient à subir de telles nuisances… Avec pour conséquences les risques sanitaires que l’on peut aisément imaginer.
Face à cette problématique récurrente, nous demandons au Maire-Président, Jean-Marc Pujol de prendre les mesures urgentes qui s’imposent… Car dans ce dossier, l’exécutif ne peut pas tout mettre sur le dos des « incivilités » ou de la « Tramontane » ! »