Sous le titre « Tribunal de Grande Instance : Appel d’offres ouvert, maintien en centre ville impossible ? », Clotilde Ripoull, conseillère municipale d’opposition de la Ville de Perpignan, présidente du Groupe CdC Centristes-catalans, communique :

Clotilde Ripoull (CdC).

« Le maintien du Palais de Justice, place Arago, a toujours été pour moi une priorité. Car, c’est l’attractivité du centre ville qui est en jeu. Nous ne pouvons tous nous réjouir de voir que cette cause est désormais largement partagée. Ainsi, le député Jacques Cresta a assuré être intervenu auprès de la Ministre de la Justice. Les perpignanais pourraient se sentir rassurer. Oui, mais voilà ….

Le ministère de la Justice a lancé, le 9 février, l’appel d’offre au Journal Officiel pour la maîtrise d’ouvrage du futur Tribunal de Grande Instance sur le site de… Saint Assiscle. Les entreprises doivent déposer leur candidature début avril. De deux choses l’une. Soit le ministère se moque des entreprises et les fait travailler pour rien ; quitte à devoir les dédommager. Soit M. Cresta crée une diversion et sait déjà que rien ne pourra changer. C’est ce que confirmerait le silence étonnant de Mme Neuville, députée dont la circonscription accueille justement le Palais de Justice ! ».