Jean-Marc Pujol… Des positions de vainqueur confortées par le score de son ami Elie Aboud, hier, au 1er tour des législatives sur la 6ème circonscription de l’Hérault (Biterrois).

Le temps de la réconciliation et des retrouvailles, entre François Calvet et Jean-Marc Pujol aurait-il enfin sonné ? Les deux hommes seraient tombés d’accord pour bâtir ensemble l’avenir de la Ville de Perpignan… et de l’agglo PMCA.

A environ 15 mois des prochaines élections municipales, François Calvet, maire de Le Soler, sénateur des P-O, vice-président de l’agglo PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération)  et président du comité départemental de l’UMP’66, accepterait de faire équipe avec l’actuel maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP), pour la constitution de la future liste « J’M Perpignan ».

L’une des motivations du sénateur-maire de Le Soler pour faire tandem avec le 1er magistrat de la ville chef-lieu des P-O, serait la loi anti-cumul de mandats que le gouvernement socialiste s’apprêterait à déposer et qui ferait qu’à l’avenir un parlementaire, qu’il soit député ou sénateur, ne pourrait cumuler son mandat avec celui de maire… Ainsi, en intégrant la liste de Jean-Marc Pujol, François Calvet pourrait donc s’emparer de l’agglo PMCA, puisque il semblerait que les intercommunalités ne soient pas visées par la loi anti-cumul de mandats en préparation.

En attendant, ces retrouvailles entre les deux poids-lourds de l’UMP des Pyrénées-Orientales, que sont François Calvet et Jean-Marc Pujol, réjouissent militants et sympathisants. Pour que l’union, à droite, soit totale, il ne reste plus qu’à intégrer Jean-Paul Alduy (UDI) et ses partisans.