David BONNAMICH, William BOST, Olivier BROSED, Patrick HéRAIL, Yannick MIR… Leurs noms sont apparus dans un listing annonçant l’installation d’une équipe motivée autour de Jean-François FONS, nouveau conseiller régional (Groupe FN-RBM), personnalité politique locale qui a le vent en poupe et qui est en train de fédérer autour de lui nombre de décideurs.

Et pourtant : certaines personnes (celles citées ci-dessus), que nous avons récemment énumérées comme pouvant faire partie de cette sorte de « garde rapprochée », les unes après les autres, démentent avec véhémence leur appartenance à ce groupe de réflexion. Elles vont encore plus loin, en menaçant de porter plainte. Elles se sont adressées à la rédaction de Ouillade.eu (Qui leur présente ses excuses) via un modèle de lettre unique et identique à la virgule près (avec les même fautes de syntaxe au passage), qui prouve bien que ceux-là se connaissent parfaitement : « Ayant appris ce matin que mon nom figurait dans un article de votre publication (…) et sans que cela se trouve fondé et information que je conteste, je vous somme de vouloir bien le retirer sans délai. Dans le cas où vous n’auriez pas obtempéré à ma présente requête, je me verrai contraint de me rapprocher des services de police afin de déposer plainte pour publication mensongère (…) ». Leurs noms ont bien sûr été retirés de notre casting depuis, cela va de soi.

Bizarre-bizarre, non ?

C’est bien connu : « On ne prête qu’aux riches »