EXCLUSIF OUILLADE!… Le ministre de la Ville Patrick Kanner vient de personnellement informer le député PS de la 1ère circonscription, Jacques Cresta, « que le conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a retenu le quartier perpignanais de Saint-Jacques, où les difficultés sociales et urbaines sont grandes, parmi les 200 quartiers d’intérêt national sur lesquels seront concentrés des financements exceptionnels. En effet plus de 4 milliards de financement de l’Etat seront directement alloués à ces quartiers. Ces fonds généreront plus de 20 milliards d’euros d’investissement, près de 240 000 emplois dans la filière du bâtiment et des travaux publics et 300 000 emplois au total dans notre économie ».

Pour le parlementaire perpignanais « Ce nouveau programme ne vise pas que la transformation, primordiale, du cadre de vie mais a pour objectif de favoriser une approche transversale des enjeux liés à l’emploi, à la cohésion sociale et à l’environnement urbain sur le quartier de Saint-Jacques. Ces orientations se retrouveront et seront actées dans le contrat de ville qui est en préparation ».

Jacques Cresta précise : « Les habitants seront les premiers acteurs du changement dont les moyens seront fournis par les acteurs publics, les services de l’Etat en seront les garants. Une Maison du projet devra voir le jour permettant ainsi à tous les habitants de construire avec les professionnels et les élus un quartier au plus près de leurs attentes. J’espère que dans ce cadre les conseils citoyens joueront pleinement leur rôle. Pour mémoire ces conseils doivent répondre à un triple principe: un tirage au sort d’une partie de ses participants, leur complète indépendance et leur participation aux instances locales de décision de la politique de la ville ».

Il conclut : « C’est enfin l’idée d’une ville durable qui doit guider notre action en faveur du cadre de vie pour les années à venir: une exemplarité à la fois citoyenne et architecturale.

Pour engager cette action dès le premier semestre 2015 notre ville sera dotée de moyens financiers conséquents pour effectuer les études préalables pour la définition du projet qui doit permettre de remettre en valeur le quartier Saint-Jacques, le Cœur historique de notre cité et en faire un atout pour la reconquête et la mise en valeur de notre centre ville.

En ma qualité de parlementaire et d’élu régional en charge de la politique de la ville je veillerai à ce que chaque euro soit utilisé pour développer ce quartier ».