Communiqué de presse

 

« Quand un assesseur joue au censeur…

La section SNJ* de L’Indépendant tient à apporter un droit de réponse suite à la publication du 30 juin 2020 sur le site Ouillade.
Dans un texte, M. R.F prend à partie un journaliste de la rédaction qui travaillait dimanche 28 juin, le jour des élections, afin de couvrir cette journée de vote.
N’ayant selon toute vraisemblance aucune connaissance du travail du photographe et de ses compétences journalistiques reconnues, cet assesseur a perdu son sang-froid d’une manière inacceptable.
Il n’est pas tolérable, qu’à Perpignan, un représentant d’un candidat, en l’occurrence de Louis Aliot, mêlant grossièretés et paranoïa complotiste, puisse s’en prendre à un reporter avec une telle malveillance. À aucun moment le photographe n’a gêné le déroulement du scrutin et il est à espérer que les journalistes, aujourd’hui à Perpignan, soient libres de leurs prises de vues et des éclairages de l’actualité qu’ils choisissent.
Nous renouvelons notre soutien à notre collègue de travail et nous répétons que la liberté d’information n’est pas négociable. Nous continuerons d’y veiller ».
Julien Marion, délégué syndical SNJ – snjindep@gmail.com

 

*SNJ = Syndicat National des Journalistes