Communiqué de presse du NPA 66
____________________________________________________________________

« Européennes : attention, danger ! Une alternative vraiment à gauche à construire

Notre département, loin d’avoir échappé aux vents mauvais qui continuent de souffler sur l’’Europe, voit à nouveau le parti de Marine LE PEN caracoler en tête. Sur les braises d’’une Union européenne faite pour les banques et par les barbelés anti-migrants, le pire ennemi des classes populaires engrange à nouveau le fruit des colères légitimes pour les dévoyer sur le terrain du racisme et de la lutte du tous contre tous.

L’opération d’Emmanuel MACRON – transformer l’’élection en plébiscite pour sa politique destructrice (celle là-même qui est contestée depuis six mois dans la rue et sur les ronds-points) a échoué : ce scrutin est devenu un référendum anti-MACRON au profit de LE PEN, que MACRON a désignée comme son seul adversaire, au sein d’’une alternative mortifère.

La situation est d’’autant plus grave les forces de gauche sont historiquement faibles. Mais les résultats des européennes, s’ils sonnent comme un nouvel avertissement pour la gauche antilibérale, ne font pas disparaître les luttes de ces derniers mois qui doivent continuer et se renforcer pour que notre camp social reprenne la main et remporte des victoires sur nos revendications répondant aux urgences sociales, écologiques et démocratiques. Plus que jamais, l’heure est à la construction des résistances, à leur convergence. Plus que jamais, loin des petits calculs boutiquiers et/ou hégémoniques, l’heure est à regrouper les forces qui veulent vraiment combattre les politiques néolibérales au service du MEDEF et de la finance pour construire enfin une alternative vraiment à gauche ».

(Perpignan, le 27 mai 2019)