Le mouvement citoyen Désobéir présente deux listes pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015. L’une est sur le Canton 6 – Perpignan 1 avec Jimmy Paradis et Marie Morant, l’autre est sur le Canton 8 – Perpignan 3 avec Kévin Courtois et Paule-Martine Kerhino.
En lecture ci-dessous le communiqué de presse qui explique, un peu, ce qu’est le mouvement citoyen Désobéir. Chacun(e) peut également les retrouver sur Facebook : www.facebook.com/desobeir66 et sur Twitter : www.twitter.com/desobeir66
Ils seront sur le terrain à partir de ce jeudi 5 mars…
Pour le Canton 6
Jeudi 5 mars : à partir de 9h, sur le marché du Haut Vernet
Vendredi 6 mars : à partir de 9h dans la circonscription 605, rendez-vous à la CTPM
Samedi 7 mars : à partir de 9h, sur le marché Clodion
Dimanche 8 mars : à partir de 10h, place Cassanyes
Pour le Canton 8
Jeudi 5 mars : à partir de 16h dans la circonscription 801, rendez-vous à l’Office de Tourisme
Vendredi 6 mars : à partir de 10h dans la circonscription 802, rendez-vous devant la cathédrale Saint-Jean
Samedi 7 mars : à partir de 10h, place République
Dimanche 8 mars : à partir de 10h, place Cassanyes.
Les deux équipes seront présentes dimanche 8 mars place Cassanyes.

Communiqué de presse

« Désobéir le 22 mars 2015-02-26

Trop d’obéissance, trop de docilité nous ont conduit à supporter que les élus des partis de

Gauche, de Droite et même du FN n’obéissent qu’à une seule loi – celle de leur intérêt

personnel et de leur carrière.

Trop de naïveté, trop de crédulité nous ont conduit à essayer l’UMP et ses alliés, puis le PS et

ses alliés, et même le Front National, dans l’espoir vain d’un changement véritable et d’une

prise en compte, enfin, du seul intérêt des citoyens.

Trop de réserve, trop de timidité nous ont conduit à ne pas oser prendre la parole, à attendre

que quelqu’un le fasse pour nous pour crier notre désespérance et notre colère : 1 habitant sur

3 dans les Pyrénées-Orientales vit en dessous du seuil de la pauvreté !

Alors, nous avons décidé qu’il était temps que ça cesse, qu’il fallait arrêter de subir.

Nous avons décidé de nous prendre en main, et de prendre en main notre avenir, mais pas

seulement notre avenir, notre présent aussi car c’est au quotidien, c’est maintenant, que nous

avons besoin que ça bouge, et que l’argent public dépensé par le Conseil Général des P.O. ne

serve pas qu’à son seul budget de communication, aux festivités diverses et aux projets des

« copains ».

C’est ça, le Collectif « Désobéir ».

Des citoyens qui ont décidé de renvoyer dos à dos les représentants de tous les partis

politiques.

Des citoyens qui ont décidé de refuser les sempiternels mensonges électoraux.

Des citoyens qui ont décidé de se faire confiance et de mériter la vôtre.

Pas de cumul de mandats – pas pour plus tard, comme l’ont décidé nos parlementaires,

mais ici et maintenant !

Pas d’alliance avec un quelconque parti – pas comme le PC qui prétend s’opposer au

PS national, mais s’allie au PS départemental.

Pas de colère intempestive, mais une détermination ferme à donner des coups de pieds

dans les fourmilières – pyramides édifiées à la gloire de certain(e)s – pour que ne reste

que le socle de la démocratie et qu’enfin se fasse entendre la voix des citoyens.

Votre voix, mêlée à la nôtre.

Le 22 mars, Désobéissons ! ».