Communiqué de presse de Stéphane FRANCHI, secrétaire départemental du Front National Jeunes des Pyrénées-Orientales (FNJ’66) :

« Position du FNJ’66 pour les élections étudiantes…

Par voie d’affichage, l’Administration de l’Université de Perpignan (l’UPVD) a annoncé la tenue des élections étudiantes dans les diverses facultés et instituts.

En ce qui concerne les élections étudiantes à l’UFR de droit qui se dérouleront le 22 février, nous ne présentons aucune liste et, pour l’instant du moins, nous ne soutenons aucune liste.

Lors du dernier scrutin, nous avions soutenu officiellement la liste de la Cocarde Étudiante pour son programme résolument patriote, local et pragmatique. Nous avions, également, participé à la liste Fédération de droit Perpignan. Cela avait d’ailleurs suscité quelques remous dans le milieu universitaire et poussé certains enseignants à appeler à voter contre notre liste.
Cette fois-ci, nous ne prenons, pour l’heure, position pour personne tant les listes qui émergent que les personnalités qui les représentent ne seront jamais en capacité de changer durablement et positivement le quotidien des étudiants de l’UPVD. En effet, les lieux de pouvoirs ne se situent ni dans les conseils UFR, ni dans les conseils centraux. Ils se situent, pour ce qui est local, dans le bureau de M. PUJOL, et, pour ce qui est national, dans le bureau de M. MACRON, Il serait donc malhonnête de promouvoir un programme en sachant pertinemment qu’il ne sera pas mis en place durant la prochaine mandature. Ainsi, nous désirons nous tenir loin des tumultes électoraux et des batailles rangées entre xéropineurs de l’égotisme.
Nous tenons néanmoins à féliciter l’AJP pour l’organisation de son concours de plaidoirie et l’association REVU Campus Mailly pour ses cinés-débats de très hautes qualités ».