Précisions sur l’école de la 2ème chance à Perpignan par la Conseillère régionale FN/RBM, Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck

« On ne nous dit pas tout ! »

« A Perpignan, l’Ecole de la 2ème chance n’est pas la réussite que l’on voudrait essayer de nous faire croire…

Il suffit de prendre une calculette pour constater qu’il n’en est rien : 120 jeunes suivent cette structure, 30% ne « tiennent pas le choc » soit 36 jeunes retournent à leur désoeuvrement. Des 84 jeunes poursuivant  leurs « études » (réapprendre plutôt les gestes de la vie quotidienne avec les devoirs civiques qui en découlent comme se lever le matin de bonne heure pour être à l’heure à l’école), 80% réussiront à décrocher un emploi ou une formation, soit 62 jeunes, à peine 52%. L’article ne précise pas s’il s’agit d’un CDD ou CDI ni de quelle sorte d’emplois et combien de jeunes concernés. Parmi ces 62 jeunes, combien iront-ils jusqu’au bout de leur formation et quelle formation pour quel métier ?

Je vous rassure ! Les précisions apportées par la Région sont toujours dans une nébuleuse pour les Conseillers régionaux d’opposition malgré leurs interventions en Assemblée  et par conséquent  pour le contribuable régional.

L’école de la 2ème chance, financée par la Région, n’est donc pas une chance pour le contribuable par rapport aux résultats obtenus mais un poids très lourd pour ses finances ! ».