Les élus d’Opposition (FN/ RBM) à la mairie de Perpignan « Groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » communiquent :


– « De la mort programmée du Commerce en Centre-Ville à Perpignan…

Malgré l’autosatisfaction exprimée en début d’année par le maire Jean-Marc PUJOL, qualifiant la zone commerciale du Centre-Ville de 1ère Zone d’Activité du département, force est de constater que les Commerçants et Investisseurs sont poussés à quitter le centre-ville…

L’absence de politique cohérente en matière de stationnement ainsi que le manque de volonté politique finiront d’achever l’enthousiasme du moindre entrepreneur…


La preuve est apportée, pour les plus dubitatifs, par les réseaux sociaux qui nous apprennent que la marque « Pandora », n°3 mondial dans le secteur de la bijouterie, ouvre lundi 15 février sa première boutique à Perpignan.

Triste nouvelle pour le centre-ville… Contrairement à Toulouse, à Perpignan cette ouverture se fera dans la zone commerciale Auchan « qui fait office de centre-ville sociologique de la capitale du Roussillon » (Sic) !


Les élus d’Opposition à la Mairie posent la même question que celle posée à Jean-Marc PUJOL lors du dernier Conseil Municipal du 4 février :
 

 

Que font les services en charge du développement économique à Perpignan? Ont-ils de réels objectifs ?

Aurions-nous des éléments de réponses dans ce qui suit :

 

En effet, l’on apprend qu’une nouvelle zone de 25 000 m2 de surfaces commerciales supplémentaires est en cours de projet Porte d’Espagne en lieu et place de l’ancien Comteroux (et derrière l’actuel Saint Maclou)… Avec 500 places de parkings…
Et que les commerçants du Centre-Ville seraient activement démarchés pour y ouvrir des boutiques !

Marche-t-on sur la tête ? Alors que les Pyrénées-Orientales sont sur-dotées en surfaces commerciales en tout genre (plus de 700 000 m2), les élus continuent d’autoriser les extensions et les nouveaux projets !

Voudrait-on achever définitivement le Commerce du Centre-Ville de Perpignan, on ne ferait pas mieux… ».