D’après Jean Castex (UMP), maire de Prades et conseiller régional, ex secrétaire général de l’Elysée du temps de la présidence de Nicolas Sarkozy, « la future Cité judiciaire de Perpignan n’est pas prête de voir le jour (…). Le Palais de justice ne se fera ni à la gare dans le quartier Saint-Assiscle ni dans le cadre d’une extension en lieu et place de la Chambre de commerce et d’industrie de Perpignan… L’absence d’accord commun PMCA (l’Agglo), Ville de Perpignan et Conseil général des Pyrénées-Orientales, permet à la Chancellerie qui n’a plus d’argent de reporter sine die le projet (…) ».