« Quand la liberté d’expression devient une arme

Réaction aux suites de l’affaire Dieudonné-Jean-Marc Pujol »

Daniel Mach, secrétaire départemental de l’UMP’66, maire de Pollestres.

 

Daniel Mach, maire de Pollestres, vice-président de l’Agglo (PMCA), ancien député, secrétaire départemental de l’UMP’66, nous communique avec prière d’insérer :

« Je suis littéralement outré et scandalisé par la grossièreté et la haine qui émanent des propos de Dieudonné à l’égard du maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol.

Si la liberté d’expression est une valeur que nous défendons tous, il arrive un moment où tout ne peut pas s’excuser sous son couvert. La liberté d’expression, pour certains, est devenue une arme qui conduit à cristalliser les haines et diviser, quand d’autres, et les élus en particulier, mettent tout en œuvre pour assurer le « bien vivre ensemble ». Les propos de Dieudonné sont intolérables. Il y a eu moins d’hésitation à condamner et interdire des manifestations ou propos, tout aussi méprisables, de l’extrême-droite.

Quant à Dieudonné, il continue de proférer ses odieux messages, en toute impunité. Tôt ou tard, ces propos et cette méchanceté rattraperont, j’en suis sûr, ces porteurs de haines et de propagande. Tout donne raison à Jean-Marc Pujol ! ».