Ci-dessous le courrier adressé, hier jeudi 2 avril 2020, à Jean-Marc Pujol, maire (LR/ Les Républicains) de Perpignan (et également président de la Métropole) :

 

 

« Monsieur le maire

La situation actuelle est inédite et prouve chaque jour l’efficacité des services publics locaux. Les hommes et les femmes qui assurent au quotidien le service public au plus près de nos concitoyens sont pleinement engagés, avec le professionnalisme qui les anime chaque jour, afin que ceux-ci continuent à bénéficier des services qu’ils sont en droit d’attendre.

Ainsi que l’a affirmé le premier ministre, nos collègues sont en deuxième voire en première ligne pour accueillir le public, assurer la sécurité, collecter les ordures ménagères, aider les personnes dépendantes …

A ce titre, le Président de la République a proposé que les salariés et agents puissent bénéficier d’une prime afin de récompenser leur engagement dans cette période difficile. Les agents de la Ville de Perpignan assument leurs missions, dans les conditions particulières que nous connaissons, depuis le début de la crise sanitaire et le syndicat Force Ouvrière considère qu’il serait normal et juste qu’ils puissent être récompensés de cet engagement sans faille auprès des usagers.

C’est pourquoi je vous demande de m’accorder un entretien afin d’échanger sur les conditions dans lesquelles cette prime ou indemnité pourrait être versée aux agents de la ville de Perpignan.

Dans l’attente, veuillez recevoir, Monsieur le maire l’assurance de ma considération distinguée ».

 

Le Secrétaire du syndicat Force Ouvrière des Territoriaux de la Ville de Perpignan
Stéphane Maroselli