Communiqué de presse.

 

« Le député de la majorité candidat à la mairie et ancien 1er adjoint* !!! ne sait même pas que depuis 2014 la Police municipale et la Police nationale travaillent au quotidien sur le terrain et que dans le cadre de groupes de travail, mais également au quotidien, les directeurs de cabinet successifs du préfet, les DDSP (directeurs départementaux de la sécurité publique) successifs, la direction de la PM et moi-même, nous sommes en lien permanent pour échanger et monter des opérations tout en associant les Douanes, les Renseignements territoriaux, la Police aux Frontières (PAF) et depuis peu la Direction des finances publiques et l’URSSAF .
Alors arrêtez monsieur le député de vous approprier le travail de ceux qui bossent quand ça vous arrange et de les critiquer quand vous souhaitez tromper la population.
Alors oui ! Merci aux forces de l’ordre qui travaillent d’arrache-pied tous les jours dans des conditions déplorables avec toujours aussi peu de pouvoirs et de moyens tout en gérant les conflits sociaux dus à la magnifique politique de votre gouvernement.
Mais en ce qui vous concerne, en votre qualité de député, nous ne pourrons pas vous remercier pour l’augmentation des pouvoirs et des moyens des forces de l’ordre et encore moins pour les évolutions législatives indispensables pour lutter contre cette délinquance qui mine notre pays tout entier ».

 

Chantal BRUZI, adjointe au maire délégué à la Sécurité publique.

 

*Romain GRAU (LaREM), député de la 1re circonscription des P-O, conseiller départemental, ex 1er adjoint de la Ville de Perpignan.