« Depuis l’annonce de leur non-présence sur la liste des P-O aux élections régionales, deux anciennes élues du Front National ou du Rassemblement Bleu Marine et un ancien candidat aux départementales, ennemis d’hier mais alliés de circonstances aujourd’hui, sont rentrés dans une véritable volonté de « règlements de comptes » avec le secrétaire départemental du Front National 66, Louis ALIOT.

Aujourd’hui c’est au tour de Madame KORTANEK de tirer sa dernière cartouche…

Car bien sûr, sans citer Louis ALIOT dans ses communiqués, cette dame ne pourrait exister sur la petite scène médiatique des P-O.

Non contente de sa photo dans l’Indépendant d’hier, elle réitère aujourd’hui par un communiqué, justifiant maladroitement son manque de loyauté envers l’étiquette qui l’a fait élire.

Car enfin oui, Madame KORTANEK, si vous avez été élue à Bompas, ce n’est pas en faisant campagne, personne ne vous connait !

Pourriez-vous produire aux électeurs de Bompas un bilan de vos récentes interventions en conseil municipal ?

Aucun communiqué de votre part en 2 ans de mandat !

Pourriez-vous nous pour parler de vos actions au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon ? Ne cherchez pas !

Aucun militant, ni sympathisant du Front National 66 n’a entendu parler des commissions dans lesquelles vous avez siégé pendant le mandant que vous avez occupé par le simple fait du destin : 29 électeurs du Front National, et pas d’Irina KORTANEK !

Pour conclure, maintenant que vous faites le jeu des adversaires du Front National, nos sympathisants, militants et électeurs ne s’y tromperont pas, l’avenir appartient à l’équipe renouvelée qui s’est constituée autour de Louis ALIOT, le seul qui jusqu’à présent a permis au Front National, doit-on le rappeler, de passer allègrement la barre des 50% dans de nombreuses communes aux récentes élections ! ».