Isabelle de NOËLL-MARCHESAN, conseillère municipale (LaREM), conseillère départementale et suppléante du député Romain GRAU (LaREM), dément formellement l’information indiquant qu’elle était absente au moment du vote de deux motions. Pour prouver ses dires, elle nous prie de bien vouloir publier (ci-dessous) le contenu de son intervention d’hier, en séance publique du conseil municipal de Perpignan : « Je suis intervenue lors de la présentation des quatre motions (…). J’ai même été obligée de m’exprimer avec force tant le chambard provoqué par ma prise de parole était important »

 

 

« Quatre motions pour ce premier conseil municipal de rentrée. Des motions dont les sujets ne peuvent que nous interpeller favorablement

 

Le changement climatique est un fait, nous devons nous en préoccuper mais le changement dans nos comportements est bien plus difficile tant nos habitudes sont ancrées dans le confort de chacun de nous. Le changement climatique menace la vie sur Terre et pourtant sommes-nous prêts à réduire nos déplacements, à limiter l’usage des climatiseurs, à manger fruits et légumes de saison ? Pour cette motion je vote favorablement.
D’autre part en ce qui concerne le service public, je tiens à rappeler que je soutiens le service public de notre Pays, un service auquel j’ai appartenu et que j’ai essayé de servir le mieux possible. Un service que j’estime pour ses qualités et son dévouement. Je remercie les personnels hospitaliers et plus particulièrement celui des urgences pour leur engagement et le courage dont ils font preuve.
Je suis inquiète de voir disparaître l’ensemble du service public dans notre ruralité tout particulièrement. Pour plus de rationalité des écoles ont été fermées, des bureaux de poste ont disparu et maintenant des trésoreries.
Je suis inquiète également pour notre agriculture. Je regrette profondément que notre agriculture qui est la vie même de notre pays soit moribonde, victime des mesures drastiques et d’une concurrence déloyale sans qu’une volonté de gauche comme de droite lors des précédents quinquennats ne se soit fermement manifestée.
Pour ces 3 motions présentées ce jour en fin de conseil municipal, elles relèvent plus d’une volonté politique que d’un engagement pour un combat franc et honnête. Pour cette raison je m’abstiendrai ».