Communiqué de presse.

 

« Louis ALIOT, des propos nauséabonds contre le bien-vivre à Perpignan
L’Observatoire citoyen de la vie quotidienne exprime son indignation à la suite des propos tenus par Louis ALIOT, l’élu du Rassemblement National (ancien Front National), lors du Conseil municipal de Perpignan de ce jeudi 27 juin 2018.

 

En justifiant son opposition à l’attribution de subventions à deux associations, il a tenu des propos scandaleux et nauséabonds.
Concernant LGBT 66 (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres), il a allégué « le caractère politique » de cette association et des « valeurs opposées » aux siennes. Louis ALIOT sait-il que tout engagement militant nécessite une certaine conception de la société, c’est-à-dire des principes politiques affirmés ?

 

Ceux de LGBT, luttant contre des discriminations insupportables, appartiennent eux clairement au champ de la devise républicaine.
Concernant la Ligue de l’enseignement 66, il a dénoncé « une association qui intervient dans les quartiers pour apporter une aide aux migrants ». Décidément, le naturel revient au galop. Changer de nom ne suffit pas à chasser les vieilles obsessions aux antipodes des principes républicains les plus élémentaires.

 

L’Observatoire citoyen de la vie quotidienne condamne de tels propos qui ne sont hélas pas un simple dérapage malencontreux. Ils dévoilent une pensée totalement incompatible avec la mise en scène du bien vivre à Perpignan ».