Louis ALIOT (Rassemblement National), député de la 1ère circonscription des P-O, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, communique :

 

« La démagogie du maire, face à la réalité

Monsieur le Maire dans le rapport d’orientation budgétaire annonce une baisse des impôts !
Il ne cesse de faire de sa gestion l’argument principal de son bilan.
Si l’on regarde à la fois la ville et l’agglomération, quel est son véritable bilan ?

– Augmentation de la dette qui dépasse très largement le demi milliard et ne cesse d’augmenter d’année en année.
– Création d’un nouvel impôt ( la taxe GEMAPI ) pour plus de 20 millions d’euros.
– Doublement du montant de la taxe foncière pour la part de l’agglomération.
– Explosion de la taxe CFE (10 points au dessus de la moyenne nationale) qui touche l’ensemble des entreprises et des petits commerces
– Augmentation chaque année de l’assiette de la taxe d’habitation.

Voulez vous que nous évoquions aussi le fait que la redevance sur le stationnement a plus que doublé et s’élève à plus de 3,5 millions d’euros par an ?
Soyons honnêtes, Monsieur le maire. C’est parce que notre ville est de plus en plus pauvre qu’elle bénéficie du doublement de la dotation de solidarité urbaine depuis 2014.
Pour faire entrer de l’argent dans les caisses vous n’avez trouvé que trois solutions : augmenter les impôts, créer des taxes et bénéficier de la solidarité nationale pour les villes pauvres.
Voilà votre bilan et celui de votre ancien adjoint aux finances Monsieur GRAU sans parler du désastre ALDUY fils.

Les chiffres sont têtus et ils sont la réalité de votre faillite collective ».