Communiqué de presse

« Lors de la séance du lundi 9 octobre, Françoise Fiter, Présidente des élu-e-s « PCF – Front de gauche » a expliqué le soutien de son groupe à une motion de rejet de la politique gouvernementale actuelle. Les communistes n’acceptent pas que les Pyrénées-Orientales deviennent une terre de Macronie et que se déclinent, au sein de l’assemblée départementale, des politiques ultra-libérales gouvernementales, faites pour les plus riches au dépend des familles modestes et des classes moyennes, à l’exemple de la baisse des APL ou la suppression des contrats aidés. La droite départementale, divisée et occupée à ménager la chèvre et le chou dans son groupe, ne s’est pas prononcée sur cette motion.

Par ailleurs, les élu-e-s PCF – Front de gauche ont voté une motion de soutien à la rédaction de France 3 Pays catalan, qui demande aux directions de France 3 et de France Télévisions de revenir sur une décision qui est dommageable pour le service public de l’audiovisuel.

Nicolas Garcia, Conseiller départemental est intervenu pour défendre l’exigence d’une médiation internationale et d’une issue politique en Catalogne. Il a également condamné les actes de violence auxquels il a assisté au moment du référendum, contraires à l’idée de la démocratie.

Enfin Rémi Lacapère, Conseiller départemental, a fait part de son accord quant aux politiques départementales dans le domaine du logement, consistant à lutter contre l’habitat indigne, la précarité énergétique, et à adapter les logements au handicap à maintenir à domicile des personnes âgées. À contrario, il accuse les décisions gouvernementales d’entrainer l’arrêt de la construction de logements neufs, l’interruption des programmes de réhabilitations et de rénovation urbaine ».

Groupe PCF – Front de gauche du Conseil départemental des P-O