Les récentes prises de position du député de la 1ère circonscription des P-O, le très remuant Romain GRAU (LaREM/ La République En Marche!), interpellent le microcosme local.

Après avoir diffusé un communiqué de soutien en faveur des sapeurs-pompiers, s’alignant de fait sur les positions de la présidente socialiste du Département, Hermeline MALHERBE, Romain GRAU a envoyé quelques signes de rapprochement en direction de cette dernière, ce lundi matin en séance publique du Conseil Départemental, allant jusqu’à rendre hommage à sa gestion. Ou presque.

En tout cas, le contexte n’a pas échappé à certains élus présents dans l’hémicycle de l’Assemblée départementale, qui n’ont pas hésité à rappeler « Qu’après tout il s’agit là d’un simple retour au bercail de gauche pour un élu qui a été collaborateur zélé de deux députés socialistes, Henri SICRE et Jean CODOGNES… Il ne faut pas oublier non plus que c’est un autre député PS, Jacques CRESTA, qui a fait sa campagne lors des législatives ! »

Question qui coule de source : combien de temps encore Romain GRAU et Isabelle de NOËLL-MARCHESAN, tous deux conseillers départementaux (canton Perpignan IV), vont-ils pouvoir demeurer au sein du groupe « LR’66 » au Département ? Leur position, jour après jour, devient intenable. Le problème est que s’ils quittent ce groupe politique, ils n’auront d’autres choix (s’ils veulent continuer à bénéficier de moyens matériels) que de s’inscrire dans le groupe PS… ou dans celui du PCF. Car on ne forme pas un groupe avec un seul tandem. Il n’y qu’au théâtre des variétés qu’on peut voir ça.