« COMMERCE : ILS CONDAMNENT NOS CENTRES-VILLES »
Sous ce titre, CDC ommunique :
« Le déménagement de la FNAC de Perpignan vers le Carré d’Or, route de Canet, est pressenti. Info ou intox, la tendance est là : de nouveaux commerces excentrés ouvriront en 2016 ou 2017, à la maison Comteroux de Perpignan et au Mas Rous, qui recevra Alinéa (groupe Auchan), concurrent d’Ikea, prévu à Rivesaltes. Cabestany et Argelès prendront leur part, comme Claira, Thuir, Elne et Porte d’Espagne. En Pays Catalan, les grandes surfaces occupent 1369 m² pour 1000 habitants, contre 1002 m² en France. Et les chiffres gonflent. A qui la faute ?
Le déplacement massif de nos commerces et les implantations s’effectuent invariablement vers les périphéries. Cette désertion de nos centres-villes est la règle pour la Commission Départementale  d’Aménagement Commercial (CDAC), pilotée par les maires et la Préfecture des Pyrénées-Orientales, en accord avec le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT). Leur course aveugle dégrade mathématiquement les rapports sociaux dans nos chers coeurs de villes. Dévitalisés, certains de nos espaces de convivialité adoptent le pire de la banlieue française.
CDC dénonce la frénésie commerciale, qui n’a pas de parti. Promoteurs d’un art de vivre et d’un bien-être partagés, nous voyons le risque d’éclatement de la société du pays, provoqué par la planification commerciale. Seule une gouvernance territoriale consciente de l’avenir pourra réparer cette politique négative ».