Lettre Ouverte aux autorités du Collectif Quartiers Les Oiseaux : « Et ça continue, encore et encore ! Mais jusqu’à quand ! bon sang ! Dégageons les de nos quartiers ! »

 

 

« Monsieur le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Chopin,
Monsieur le maire de Perpignan, président de la communauté urbaine PMM, Jean-Marc Pujol,

En premier lieu, nous tenons à vous faire part du soutien du Collectif du Quartier des Oiseaux aux agents de l’Etat, aux agents des collectivités territoriales et au personnel des entreprises privées qui malgré l’épidémie continuent à assurer leurs missions.

Néanmoins, force est de constater que l’ordre de confinement et l’éventualité de contracter le COVID-19 ne dissuadent pas les individus qui continuent à investir nos rues.

Veuillez trouver ci-dessous une synthèse des différents témoignages recueillis au Quartier des Oiseaux :

22 mars 2020 – RUE DES OISEAUX / RUE BEAUSOLEIL
Puisque nous sommes en confinement à part les courses une fois par semaine, il y a 25 mn j’ai vu de mon balcon deux jeunes dealers toujours les mêmes se diriger vers une voiture blanche, c’était la relève ni plus ni moins ils opèrent en toute impunité et tranquillement en cette période de confinement !
Nous sommes en période de couvre-feu le soir aussi et ces dealers trafiquent sans être inquiétés ? Cherchez l’erreur….
Nous devons présenter le formulaire de sortie et les dealers restent en permanence Rue des Oiseaux, c’est invraisemblable, inadmissible, intolérable et tout continue dans cette ambiance délétère.
Merci de prendre en considération nos demandes qui restent vaines.

29 mars 2020 – RUE DES CANARIS / CHEMIN DU SACRE COEUR
Pour info, au moins deux voitures ont été incendiées cette nuit sur le parking des Résidences de l’autre côté de notre rue. Je me suis invectivé avec le 17. Nous les avons appelés plusieurs fois. « Perpignan est grand… » m’a-t-il répondu. Ils ont mis au moins 20 minutes pour intervenir ainsi que les pompiers qui sont à une minute d’ici. Ceux qui ont mis le feu ont eu le temps de traverser Perpignan.

31 mars 2020 – RUE AUDIBERTI
Il y a un trafic de voiture dans le quartier Rue Jacques Audiberti.
En effet, la semaine dernière quatre individus sont venus déposés deux voitures dans la rue : une Renault Twingo verte (immatriculée …66) et une Peugeot blanche (immatriculée …2B).
Samedi, des personnes sont venus chercher la Twingo mais ont laissé la Peugeot. Une habitante du quartier a interpellé un des hommes pour lui demander pourquoi ils laissent les voitures ici et qui il était. L’homme a envoyé promener la résidente en lui disant que la rue était à tout le monde.
La même résidente du quartier a interpellé la police à ce sujet mais la police lui a dit ne pouvoir gérer ce genre de problème car les policiers ont plus important à gérer.
Depuis la Peugeot blanche est toujours là, collée à la voiture (Dacia) d’un des habitants du quartier.
C’est le premier incident de ce genre dans ce quartier.
Il ne faudrait pas que cette voiture prenne feu car cela se propagerait aux voitures d’à coté.

C’est donc avec force et instance que le Collectif du Quartier des Oiseaux vous demande une nouvelle fois d’agir afin de rétablir l’ordre et la sécurité dans les rues du quartier des Oiseaux.

Avec nos salutations »,

Le Collectif du Quartier des Oiseaux

 

Copies à :
Monsieur le député de la 1e circonscription des Pyrénées-Orientales, Romain GRAU
Madame l’adjointe au maire de Perpignan, Annabelle BRUNET
Madame l’adjointe au maire de Perpignan, Chantal BRUZI
Monsieur le procureur de la République, Jean-Jacques FAGNI
Monsieur le président du Tribunal de Grande Instance de Perpignan,
Madame la présidente du Conseil Départemental, Hermeline MALHERBE,
Madame la vice-présidente du Conseil Départemental, Françoise FITER,
Monsieur le sénateur des Pyrénées-Orientales, François CALVET
Monsieur le DDSP, Jean-Marc REBOUILLAT.