Communiqué de presse.

 

« Le président BOUTEFLIKA a remis officiellement sa démission au Conseil Constitutionnel, hier, mardi 2 avril 2019, après plus d’un mois de mobilisation massive du peuple algérien. Une démission qui n’a que trop tardé à venir, démontrant la voracité et la cupidité du système à ne pas lâcher le pouvoir aussi facilement.

Il s’agit pour le peuple algérien d’un premier pas considérable vers un processus de transition démocratique et populaire. L’ouverture possible vers une Algérie nouvelle, ouverte au monde…
Le combat n est pas pour autant terminé car les revendications populaires restent inchangés. Nous voulons que ce système mafieux dégage, que l ensemble de cette classe politique corrompu cède sa place à une véritable représentation populaire.

Le président du Sénat et complice de ce système a contribué à ce saccage du pays et n’a plus aucune légitimité à le diriger.

Le collectif franco-algérien’66 se félicite de ce premier pas vers une victoire populaire qui devient inéluctable. Nous appelons aujourd’hui l’ensemble des Algériens, des progressistes, à renforcer les mobilisations afin de permettre une véritable transformation politique et sociale du pays. Nous ne cèderons plus aucun pouce de terrain à cette mafia politique.
Nous appelons à un rassemblement ce dimanche à 15h, place République, à Perpignan.

 

Le Collectif tient également à apporter son soutien et sa solidarité à cette manifestante agressée en région parisienne en marge des mobilisations.
Le peuple algérien mène une révolution du sourire, pacifique et populaire. L’Algérie que nous voulons demain est celle de l’ouverture, de la tolérance et de la fraternité et ce type d’agissement ne peut avoir qu’une seule issue : une condamnation ferme de notre part.

L’Algérie vivra, le peuple algérien vaincra… ».

 

 

Farid MELLAL
Membre fondateur du Collectif franco-algérien’66